vendredi 14 octobre 2016

Le Trône de Fer, Intégrale 1, G.R.R. Martin

« Lorsqu'on s'amuse au jeu des trônes, il faut vaincre au périr, il n'y a pas de moyen terme. » Cercei Lannister


Résumé : Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes ...

Mon avis : Étant une fan de la série Game of Thrones, je ne pouvais que lire les livres. J’ai donc emprunter à ma meilleure amie son exemplaire (puis j’ai acheter le mien par la suite) et je me suis attelé à la lecture du premier intégral ! Etant donné la complexité de l’histoire et le nombre de personnages, je vais changé ma présentation de ma chronique pour cette fois.

Les personnages:

Les Stark:

Les Stark sont la définition même de la famille parfaite. Un homme droit et juste, qui ne jure que par l’honneur et la justice, une femme aimante qui ne vit que pour ses enfants qui sont eux-mêmes comme leurs parents.

Ned est donc un homme d’honneur. Je dirais que c’est le personnage qui représente l’homme idéal dans le livre. Il aime réellement sa femme, d’un véritable amour même si c’est un mariage arrangé, il aime ses enfants et leur donne la meilleure éducation possible. Il élève même son fils bâtard comme son fils légitime alors qu’il aurait pu tout simplement l’abandonner à sa mère. Il se bat pour la justice et la vérité, c’est un homme idéaliste qui ne jure que par l’honneur et n’agit qu’en fonction de ce que sa conscience lui dit de faire. C’est malheureusement cela qui va l’embrigader dans des ennuis. J’aurais trouvé cela admirable s’il avait choisit de ne suivre que son honneur quitte à mourir pour la vérité, mais le fait qu’il y renonce à la fin gâche totalement la portée du message et du personnage.
Catelyn est un personnage qui aurait pu avoir une certaine influence, du pouvoir, si elle ne vivait pas qu’à travers son mari et ses enfants. C’est vraiment dommage mais tout ce qu’elle fait, ce qu’elle pense, ce n’est qu’en fonction de Ned et de ses enfants. C’est d’ailleurs ce qui va créer autant de problèmes et qui va sceller le destin de son mari. C’est un personnage qui n’existe qu’à travers les autres et cela se remarque à la manière dont elle est injuste envers Jon : ce n’est pas son enfant à elle donc elle décide de l’ignorer voire de mettre dehors dès qu’elle en a l’occasion. Elle refuse que ses enfants nouent de vrais liens avec lui et elle fait en sorte que tout le monde se souviennent bien que ce n’est pas son fils, que ce n’est pas le fils légitime de Ned. C’est un personnage que je n’ai pas apprécié pour cela.

Maintenant, nous allons parler des enfants dans leur ordre de naissance.

On commence donc par Robb, l’aîné et héritier légitime des Stark. C’est la fierté de la famille, son père tout craché mais, bien sur, avec une ressemblance frappante avec sa mère. C’est le fils parfait, l’homme de la famille en l’absence de son père qui agit comme lui et qui réussit tout comme il faut. Il est limite adulé par sa mère, ce qui le rend un peu pompeux.
Vient ensuite Jon, même si ce n’est pas son enfant légitime. Je vous avoue que j’aime beaucoup le personnage dans la série mais un peu moins dans le livre. Dans ce premier tome, Jon est un adolescent qui veut faire ses preuves, qui veut montrer au monde qu’il mérite qu’on le voit comme le fils de son père. Il est parfois un peu colérique au début, ce qui se comprend. Mais quand il va au Mur, je le trouve un peu agaçant. Eh oui sacrilège, j’ai dis un peu de mal du grand et beau Jon Snow… Mais il faut admettre qu’il se sent un peu trop supérieur à ses frères du Mur, voire qu’il les méprise parfois et je trouve cela injuste de sa part. Lui qui a vécu dans l’injustice, dans un endroit où il était sans cesse jugé à cause de sa naissance et non à cause de ses actes ou même de sa personnalité, il se permet de faire pareil. Il n’est pas non plus content de la manière dont on le traite mais d’un côté, il ne faut pas qu’il oublie qu’il a renoncé à tout titre en arrivant au Mur, qu’il est au même niveau que tout le monde. Alors certes Ser Allister est injuste envers lui mais c’est parce qu’il s’est donné de l’importance dès le départ.
La suivante est Sansa, l’aînée des deux filles. Beaucoup de personnes ne l’apprécient pas dans ce premier tome/ première saison (moi-même je dois avouer l’avoir trouvé un peu lourde dans la série…), mais je trouve que le personnage dans le livre est plus appréciable. Sansa est une jeune fille de bonne famille, bien-née, bien élevée, qui voit la vie en rose. Elle a une vision très naïve du monde et des gens. Mais je trouve cela normal de la part d’une jeune fille 11 ans qui aime les ballades d’amour. Elle n’a jamais vécu dans la misère ni dans un environnement peuplé de problèmes, de corruption et intrigues en tout genre. La famille des Stark est réputée pour être une grande famille bonne et juste et c’est donc normal que Sansa ne comprenne pas tout ce qui se passe à Port- Réal. De plus, elle se fait tout de même manipuler par la reine qu’elle tient en haute estime, et encore, elle finit peu à peu par comprendre que quelque chose ne va pas, elle essaye d’arranger les choses avec le plus de diplomatie possible. Du haut de ses 11 ans, elle agit tout de même au mieux, de la seule manière qu’elle connaît, qu’on lui a apprise. On lui reproche également d’être tombée amoureuse de Joffrey mais si on regarde bien, elle ne sait pas à quel point il peut être mauvais, elle ne connaît que les bons côtés qu’il lui montre et finit par prendre conscience de ce qu’il est réellement que quand il lui montre son véritable visage. C’est donc un personnage que j’ai tout de même apprécié.
Vient ensuite Arya, ma Stark préférée ! C’est vraiment un personnage que j’aime beaucoup. Contrairement à sa grande sœur, c’est une petite rebelle qui ne prend pas conscience de son rang dans la société. La broderie et les fleurs ? Sûrement pas ! C’est bon pour les filles comme sa sœur mais pas pour elle. Arya est une fille qui veut prouver qu’elle a autant de compétences que ses frères et son père. C’est une battante qui est faite pour les manier une épée plutôt que du fil et des aiguilles. Elle n’a pas un caractère facile mais je la trouve très rationnelle et mature pour son âge. Elle semble être plus perspicace, elle semble se rendre compte de plus de choses que Sansa qui ne voit la vie que comme une chanson d’amour. C’est pour cela je pense qu’elles s’entendent aussi mal. Elles voient la vie de manière totalement différente : Sansa se plaît dans le rôle qu’on lui demande de tenir, elle est heureuse à sa place, tandis qu’Arya veut plus, elle veut qu’on la reconnaisse pour ce qu’elle est vraiment, elle veut se faire entendre. Et chacune n’arrive pas à comprendre le point de vue de l’autre. Cela explique aussi pourquoi Arya est si proche de Jon. Je pense qu’ils se pensent tous les deux dans la même situation, ils veulent tous les deux faire leurs preuves. J’ai d’ailleurs adoré leur relation, je les trouve adorables tous les deux et super touchant. J’étais triste de les voir se séparer.
Après Arya, nous retrouvons Bran. Je suis un peu mitigée concernant ce personnage. Je trouve que c’est un personnage assez spécial, un adulte dans un corps d’un petit enfant. Alors au début, on le trouve très attachant, surtout avec sa manie à toujours vouloir grimper partout. La manière dont il décrit la scène entre Cercei et Jamie montre également que c’est un petit garçon qui ne comprend pas la signification de ce à quoi il assiste. Mais d’un autre côté, à partir du moment où il perd l’usage de ses jambes, il prend 10 ans d’un coup. Il devient tout à coup complètement détaché, froid. On s’attache tout de suite moins à lui même si on compatis pour ce qu’il lui est arrivé. C’est vraiment un personnage étrange.
Et pour finir, nous avons le petit Rickon. Le plus petit de la famille, celui qui semble avoir le moins d’importance. Pourtant, il m’a plus touché que Bran. Le fait qu’il soit aussi en colère que tout le monde parte, qu’il se sente triste et délaissé m’a fait de la peine. C’est dommage qu’il ne soit pas plus développé que cela.

Les Lannister:

Si les Stark sont l’image d’une famille parfaite, celle des Lannister est celle de l’ambition et de l’arrogance. C’est la famille la plus riche et influente de Westeros, celle qui a le plus de prestige mais qui suscite le plus de méfiance voire de mépris. Je trouve d’ailleurs que Eddard Stark se focalise un peu trop sur eux et que ses « partisans » ne rate pas une occasion de les dénigrer.

Jamie est celui qui a le plus d’ambiguïté. D’un côté, je comprend son geste de régicide, après tout, son roi mettait le royaume en danger, il agit pour lui et non pas par vengeance ou autre motivation personnelle. C’est vrai que quand Ned le retrouve sur le trône, on peut se demander quel a été sa réelle motivation, mais s’il avait vraiment voulut le trône, il aurait pu l’avoir mais il y a renoncer. Il a certes juré fidélité mais d’un autre côté, il a surtout juré fidélité au royaume et il a du faire un choix entre les deux. Je trouve son geste assez courageux (même si frapper dans le dos est assez lâche…), cela n’a pas du être une décision facile. Moi ce que je lui reproche, c’est le fait qu’il ai pousser ce pauvre Bran. Je ne lui reproche même pas le fait de pratiquer l’inceste, à la limite, il fait ce qu’il veut. Mais il aurait au moins pu trouver une autre solution que de condamné un pauvre gamin qui n’a même pas compris ce qui se passait à une mort presque certaine ou dans le meilleur des cas, à une paralysie à vie. Il a tout de suite chercher à le tuer. Et c’est le fait qu’il soit prêt à tuer un enfant de sang-froid, que ce soit sa première solution et qu’il n’en cherche pas une, qui me gêne chez ce personnage.
Cercei me met aussi mal à l’aise. Ce n’est pas non plus à cause du fait qu’elle est incestueuse, mais c’est sa personnalité en générale. C’est quelqu’un d’assez froid, arrogant voire de perfide. On sent que tout ce qu’elle fait, tout ce qu’elle dit, est faux ou sous-entend autre chose. Mais malgré cela, j’avoue que j’admire un peu le pouvoir qu’elle exerce sur tout le monde. C’est une femme forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, même par le roi lui-même. Elle lui répond, quitte à se faire frapper par la suite, mais elle répond tout de même. Elle a su se faire une certaine place, su mettre les bonnes personnes dans sa poche afin de régner un peu à sa manière. C’est une femme très intelligente, manipulatrice certes, mais douée.
Tyrion est le Lannister que je préfère. Il est rejeté par tout le monde, méprisé de tous et mène une vie de débauché, mais c’est quelqu’un qui a un esprit aussi affiné qu’une lame. Il a tout de suite su avec quels armes se défendre contre les autres et il s’en sert très bien. Je trouve qu’il est doué d’une grande intelligence, il arrive à se sortir de tous les pétrins dans lesquels on le fourre injustement. C’est un personnage aussi très rationnel, très terre à terre. Il est tout à fait conscient de sa condition et de ce qu’elle implique et il décide de faire avec, de l’accepter et de vivre en conséquence contrairement par exemple à Jon Snow qui n’a jamais vraiment accepté son statut de bâtard. Je l’aime beaucoup pour cela.
Tywin est, pour moi, le pire de tous. Il est imbu de lui-même, fier et arrogant. Il pense que tout lui ai du ou sinon, que tout à un prix. Il rejette et méprise tout ce qui ne lui convient pas, jusqu’à son propre fils et utilise tout le monde pour son propre intérêt. Pour moi, c’est un personnage méprisable.

Les Baratheon:

La famille Baratheon est la famille royale actuelle de Westeros. Personnellement, je trouve que c’est pourtant celle qui a le moins de prestige.

Robert, pour moi, fait honte à la famille. C’est le roi, celui qui a prit le trône aux Targaryen, il est censé être quelqu’un d’imposant et de respectable. Mais il n’en est rien. Il passe son temps à boire et tromper sa femme, il ne se préoccupe pas de son pays ni même de sa famille. D’ailleurs, pour moi, le trône ne devait même pas lui revenir. Ce n’est pas lui qui a tuer le roi, ce n’est pas lui qui a vraiment mener la bataille. Lui n’a fait que se venger de Raeghar qui lui a piquer sa fiancé. Il est puéril et pathétique. C’est vraiment un personnage que je n’ai pas aimé du tout. La manière dont il traite sa femme est inadmissible. Je comprend qu’il aime encore et toujours Lyanna et c’est vrai que c’est beau de l’aimer encore après toutes ses années et qu’il n’ai pas choisi d’épouser Cercei, mais ce n’est pas une raison pour la mépriser de la sorte, ce n’est pas une raison pour la maltraitée. Elle-même n’a pas voulut l’épouser. Et même s’il ne l’aime pas, ce n’est pas une raison pour ne pas être correct envers elle.
Je n’ai pas non plus aimé son fils, Joffrey. Il est arrogant et fier, c’est vrai petit gosse de riche qui se croit tout permis. C’est aussi un vrai lâche, qui n’hésite pas à demander miséricorde quand il se sent en danger mais ensuite de se venger derrière, dès qu’il récupère les avantages de son statut. C’est aussi quelqu’un d’hypocrite, qui fait croire à Sansa qu’il l’apprécie et qui lui fait des yeux mais qui n’hésite pas à mépriser Arya et à vouloir lui faire du mal.

Renly également, est un personnage que je n’ai pas tant apprécié que cela. C’est quelqu’un de nonchalant, qui prend tout à la légère et qui n’hésite pas à vouloir se proclamer roi dès l’instant même où son frère est mourant.

Les Targaryen:

Les Targaryen est la famille la plus redoutée. C’est une longue lignée de rois qui a régné sur le royaume pendant plusieurs générations mais qui a prit fin quand Aerys, surnommé le Roi Fou, tombe sous le coup de Jamie Lannister.
Alors certes, c’est vrai que le roi avait perdu la raison et qu’il a mit en danger tout le royaume, mais je trouve que de là à exterminer toute la lignée, femmes et enfants inclus, c’était injuste et illégitime. Le reste de la famille n’avait rien à voir avec les décisions et les actes du Roi Fou, et ils n’avaient pas à payer pour cela.

Viserys en revanche, on s’en serait bien passé. C’est un personnage que je n’ai vraiment pas apprécié. Je comprend qu’il veuille récupéré son royaume, après tout, c’est vrai, il est l’héritier légitime du trône ; mais le fait qu’il pense du coup que tout lui est du, démontre qu’il ne fera pas un bon roi. Il passe son temps à dire qu’il est le roi, que c’est lui l’héritier légitime et que le trône lui revient de droit, mais il n’agit pas en roi. Il ne se préoccupe de personne, il n’est pas diplomate. Sa plus grande erreur est de ne pas avoir considéré Khal Drogo comme un égal, ni sa sœur.

D’ailleurs sa sœur, Daenerys, est un personnage que j’ai beaucoup aimé. C’est un personnage doux au début, elle est tout simplement gentille, sans pourtant être naïve. Elle prend conscience de ce que son mariage est réellement (à savoir un marché entre son frère et son mari) et elle tente d’agir au mieux. Elle montre toutes les qualités d’une bonne reine. Elle prend à coeur la condition de son peuple, elle fait des efforts pour apprendre cette nouvelle culture, contrairement à son frère. Elle est aussi diplomate, elle fait en sorte de réparer les erreurs de son frère et prend le rôle de tampon entre lui et les Dothrakis. C’est aussi une bonne épouse, qui fait en sorte de combler son mari comme le veut la culture. J’aime beaucoup la relation qu’ils développent.

Dothrakis:

Les Dothrakis sont un peuple très particulier que l’on peut qualifié de sauvage pour le coup (mais pas dans le mauvais sens du terme, je tient à le préciser). C’est un peuple qui vénère le cheval et qui vit en horde. C’est une culture assez spéciale mais tout de même fascinante.

Khal Drogo, le mari de Danearys et Khal de la horde, est un personnage que j’aime beaucoup. Bon la première fois qu’on le voit, c’est vrai qu’il n’a pas l’air très chaleureux et comme il a accepté de vendre une armée contre une femme, on peut penser que ce n’est pas un homme très sympa. Mais, quand on apprend à le connaître en même temps que Daenerys, on se rend compte que ce n’est pas un « sauvage », une grosse brute épaisse qui maltraite son peuple ou autre. Non, c’est un chef de horde juste, qui respecte des règles tout simplement différentes des nôtres. De plus, le fait qu’il fasse des efforts avec Daenerys montre qu’il n’est pas fermé d’esprit (contrairement à Viserys…). Il apprend peu à peu à la connaître à sa manière et à l’aimer. Il l’estime aussi énormément et ont une relation beaucoup plus profonde et authentique de Cercei et Robbert.
Jorah Mormont est aussi un personnage que j’ai beaucoup aimé. Il est d’une grande aide pour Daenerys et il lui ai totalement fidèle (ou presque…). On sent qu’elle peut compter sur lui. C’est aussi un homme réfléchis et qui sait bien manier l’épée.

Les intrigues:

Il y a plusieurs intrigues dans ce premier tome. Elles se recoupent de temps à autre puis se sépare, ce qui n’est pas facile du coup à chroniquer. Mais je vais tenter de le faire en premier chaque point de vue de manière séparé.

Point de vue de Ned Stark:

Le point de vue de Ned Stark concerne… Ned Stark ! Ce qui est plutôt logique vous me direz… Mais elle concerne également les intrigues du royaume, notamment les principales intrigues autour de la manière dont le royaume est dirigé.
J’ai trouvé son point de vue très intéressant. On en apprend beaucoup sur l’histoire de Westeros, sur l’histoire des différentes familles et sur le contexte politique actuel. On a un roi qui fatigue et qui se désintéresse complètement de son royaume. Clairement, à partir du moment où Ned arrive à Port-Réal, c’est à lui que lui revient tout le boulot de faire tourner le royaume. On se rend compte à quel point dirigé tout un pays est chose complexe et épuisante. De plus, Cercei ainsi que sa famille convoite le trône et tentent de se l’approprier définitivement, ce qui ajoute une menace sur la tête de Ned qui fouille un peu trop dans des histoires qui ne le regarde pas. Je comprend qu’il ai voulut découvrir qui a voulut assassiner Lord Arryn, son prédécesseur en tant que Main du Roi, mais il aurait du être plus discret et malin. Il a accordé sa confiance aux personnes qu’il n’aurait pas du, alors même qu’on l’avait prévenu à plusieurs reprises. C’est un homme qui a beaucoup trop d’honneur pour survivre à la vie dans la capitale et qui a attirer un peu trop le regard sur lui. Son envie de confondre les Lannister s’est retourné contre lui. Néanmoins, toute la partie où il enquête est très intéressante, on en apprend plus sur les différentes maisons, ce qui nous permet d’un peu mieux nous situer et de comprendre les enjeux de ce monde complexe.

Point de vue de Jon Snow:

Le point de vue de Jon Snow fait partie de ceux que j’ai trouvé le moins intéressant. J’aime beaucoup l’idée de la Garde de Nuit, le fait qu’ils prêtent serment et qu’ils soient totalement neutre face aux intrigues qui concernent les grandes maisons. Pour eux, ils servent le royaume tout entier sans faire de différence, leur seul ennemie se trouve à l’extérieur du Mur. Mais ce qui se passe en réalité ne m’a pas autant intéresser que ce qui se passe ailleurs. On assiste à la formation de Jon, on nous explique l’histoire et le fonctionnement de la Garde de Nuit mais sans plus, il ne se passe pas grand-chose. En plus de cela, Jon n’est pas très agréable à vivre, il se plaint souvent de sa condition alors qu’au fond, c’est tout de même lui qui s’est porté volontaire pour entrer dans la Garde. Par contre, j’ai bien aimé la partie avec le Marcheur Blanc, les corps retrouvés. J’ai trouvé cela intriguant, on veut en savoir davantage sur ce qui se passe.

Point de vue de Sansa Stark:

J’ai bien aimé le fait d’avoir un autre point de vue sur la vie à la cour, autre que celui de Ned. Cela nous montre les bons côtés que peuvent avoir cette vie à la capitale. On y voit les bons moments que passe Sansa en compagnie de la princesse Marcella et de la reine, les grandes fêtes, notamment celle en l’honneur de son père. Tout se passe très bien pour Sansa, c’est comme dans un rêve pour elle, ce qui contraste avec le point de vue de son père et de sa sœur qui, eux, regrettent Winterfell. J’ai trouvé cela bien d’avoir ce point de vue là même s’il reste très naïf sur le début.

Point de vue d’Arya Stark:

En plus d’avoir celui de sa sœur et de son père, nous avons également le point de vue de la petite Arya. J’ai trouvé son point de vue assez intéressant, car il permet de comprendre certaines choses au sujet de la mort de Lord Arryn et nous donne un autre regard sur ce qui se passe à Port-Royal. On y voit les bas-fonds, les endroits les plus sombres de la capitale. On assiste également à la manière dont la « noblesse » se comportent vis-à-vis du peuple, notamment les gardes. On voit à quel point le peuple vit mal et est mal dirigé. J’ai adoré ses moments de leçon de « danse » avec son maître à danser ! J’ai trouvé ça très poétique et inspirant. En plus Sirio Forel est un très beau personnage, un peu farfelu aux premiers abords, mais doté d’une sagesse particulière et d’une grande perspicacité. Arya également est très perspicace et mature pour son âge.

Point de vue de Bran Stark:

Quand tout le monde quitte Winterfell, il reste tout de même Bran pour nous tenir au courant de ce qui se passe au Nord. C’est un personnage particulier avec un point de vue assez particulier aussi. J’ai bien aimé ses rêves que je trouve super intriguant, on a envie d’en savoir plus à leurs sujets. On sait que ce ne sont que des rêves mais d’un côté, à la manière dont cela à de l’importance, on se doute que c’est plus que cela. Le passage avec les sauvageons aussi est pas mal, j’ai bien aimé.

Point de vue de Catelyn Stark:

C’est l’un des points de vue que j’ai le moins apprécié. Notamment parce que j’ai eu du mal à aimé le personnage. Je n’ai pas été d’accord avec la moitié des décisions qu’elle a prises. Même si son intrigue est captivante et plein de rebondissements, je n’ai pas trop aimé ce qui s’est passé. Mais si on laisse de côté le personnage central de ce point de vue, c’est tout de même une intrigue intéressante qui nous permet de voir le côté des Stark et des prétendus « rebelles » du royaume dans la guerre.

Point de vue de Daenerys Targaryen:

Je pense que c’est le point de vue que je préfère. J’ai beaucoup aimé ce qui se passe, du début à la fin, je ne me suis pas du tout ennuyée ni trouvé cela long. On apprend beaucoup de choses sur la culture des Dothrakis et je trouve ça passionnant. Daenerys est un personnage fascinant, tout comme Khal Drogo et l’histoire en elle-même est très différente de ce qu’on peut trouver habituellement dans les livres. On assiste à son évolution sous forme de voyage, une petite fille craintive sous l’emprise de son frère qui devient une grande reine charismatique. C’est une femme qui gagne le respect des autres en étant quelqu’un d’empathique, compatissante, curieuse et ouverte d’esprit. Son évolution est inspirante, c’est une sorte de modèle que les autres devraient prendre sur elle. Elle arrive à adopter la culture des Dothrakis sans pour autant oublier ses propres valeurs à elle. C’est une femme qui mérite le trône qui lui revient de droit.

Point de vue de Tyrion Lannister:

Le point de vue de Tyrion est celui que je préfère avec celui de Daenerys. Ils se passent beaucoup de choses intéressantes, on comprend pas mal de choses à propos du meurtre de Lord Arryn et de la tentative de meurtre sur le petit Bran. Ce point de vue permet également d’introduire le personnage de Twyin qui est tout de même un personnage important. On peut, grâce à Tyrion de voir à peu près les deux camps de la guerre (le côté Arryn/ Stark contre celui des Lannister). C’est celui qui a le plus voyager, on le voit à Winterfell, au Mur, dans le camp des Stark puis celui des Lannister. Cela nous donne une certaine vue d’ensemble et l’intrigue est donc pleine de rebondissements. C’est un point de vue que j’ai beaucoup apprécié tout comme son personnage.

De manière générale, j’ai trouvé le style de l’auteur assez original, j’ai été un peu perturbé au départ, ayant du mal à me situer. Certains passages sont également un peu lourd ou long mais ça reste néanmoins un roman très intéressant, qui aborde des sujets assez lourds avec beaucoup de talent, dont j’ai beaucoup aimé me plonger. Vivement la suite !

9 commentaires:

  1. Pour Ned je comprends. C'est vrai qu'il n'est pas allé au bout de sa philosophie, mais il l'a fait , avant tout, pour sauver ses deux filles. Quelque part, être prêt à renier ses principes pour le bien des gens qu'on aime, on peut trouver cela courageux, surtout venant de quelqu'un comme Ned, pour qui l'honneur est le plus important

    Pour Catelyn , je suis d'accord. Elle aurait pu être un personnage puissant, mais en réalité, elle se laisse à aller à ses impulsions et à ses émotions, et c'est dommage. Cependant pour Jon, je trouve que ça la rend moins "mère parfaite" le fai qu'elle n'arrive pas à l'aimer à cause de sa jalousie pour une femme qu'elle n'a jamais vu. D'un autre côté, Même si Jon n'y est pour rien, voir son mari rentrer avec un enfant qui n'est pas le votre, et en vous l'imposant, il y a de quoi garder de la rancune x)

    Pour ma part, j'aime assez le personnage de Robb dans le premier tome, le moment où il avoue à sa mère qu'il a besoin d'assistance, car il ne peutpas tout gérer tout seul montre qu'il est capable d'être humble et de reconnaitre ses limites.

    Jon se sent supérieur, cependant, il juge bien ses frères par rapport à leurs actes passés : ils sont des violeurs, des voleurs. en tout cas, c'est ce qu'il pense. de plus, ils ne sont pas non plus très gentils avec lui , ce qui le renforce dans son sentiment. c'est quand même, lui , qui prend sur lui et qui va vers les autres , alors qu'il est seul contre tous. Et Ser Allister le dénigre avant même que Jon Snow ait put se montrer hautain, sous prétexte qu'il se bat bien et qu'il vient d'une noble famille, il l'appelle Lord Snow, ce qui l'a d'office éloigné des autres sans qu'il ne demande rien à personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sur, cela peut être une sorte de courage également. Mais le truc c'est que c'est totalement raté, c'est ça qui est dommage.

      Pour Catelyn, c'est vrai que son comportement vis-à-vis de Jon entache son côté "parfait". Mais ce que je lui reproche pour le coup, c'est qu'elle s'en prend à Jon mais pas à Ned. Pour elle, Ned est parfait et c'est Jon le responsable. Alors que, comme tu le dis, ce n'est pas spécialement sa faute à ce pauvre gamin.

      Oui c'est vrai, Robb n'est pas un mauvais personnage, dans ce premier tome il est plutôt humble et réfléchit et puis j'aime bien le fait qu'il s'entende bien avec Jon. Mais c'est juste que, pour le coup, il m'est un peu indifférent.

      Oui c'est vrai que Ser Allister est clairement pas sympathique comme personne avec lui et oui, il s'est entouré de violeurs et de voleurs. Mais tout de même, c'est son choix d'être venu et il continue à se plaindre, c'est ça qui m'a un peu agacée.

      Supprimer
  2. Sansa est un personnage intéressant, notamment lors du "procès" de Arya, dont le loup à mordu Joeffrey. Sansa est tiraillé entre le désir de plaire à son prince et à la reine, et à celui de sauver sa soeur d'un mauvais pas. Elle en perdra sa louve. Effectivement les gens sont un peu durs avec Sansa, même dan sles saisons suivantes, ils disent qu'elle est trop passive. Mais je ne suis pas d'accord. Sansa fait ce qu'elle peut pour survivre, et à un moment, elle aurait poussé Joeffrey du haut d'un tour si Sandor Clegane ne l'aurait pas empêché de le faire.

    j'ai beaucoup aimé Arya dans le premier tome, j'aime beaucoup sa relation avec Jon, et avec son père.

    personnellement, j'ai beaucoup aimé le point de vue de Bran dans le premier tome. Je l'ai trouvé très poétique , bien qu'assez inadapté pour un enfant de cet âge. Mais après tout, je n'ai jamais rencontré un enfant ayant perdu l'usage de ses deux jambes. Si ça se trouve, la mentalité de bran reste réaliste. J'aimais bien l'idée de Bran , le fait qu'il fasse des voyages oniriques. En bref, j'aime bien, cela fait une petite parenthèse dans l'histoire.

    Rickon n'est pas très important dans l'histoire, je n'ai d'ailleurs pas vraiment d'avis à son sujet, du moins, dans le premier tome.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, pour Bran, c'est un point de vue assez poétique. Quand je dis que c'est un personnage assez spécial et particulier, ce n'est pas forcément en mal. Il a sa personnalité à lui, j'ai eu un peu de mal à m'attacher mais cela n'empêche pas, en effet, que ce soit un bon personnage et un bon point de vue. Je te rejoins sur le fait également que c'est sans doute du au fait que l'auteur soit un adulte qui ai un peu de mal à se mettre dans la peau d'un enfant. Mais je trouve qu'il se débrouille tout de même bien parce que sa manière de voir la scène entre Cercei et Jamie est assez détaché, il ne comprend pas ce qui se passe, c'est un regard assez innocent je trouve.

      Supprimer
  3. Dans le premier tome, on sait que le roi était dangereux, mais on ne sait pas vraiment les motivations de Jaime. Il est tellement arrogant et dédaigneux lorsqu'on lui donne l'occasion de se justifier, qu'il laisse penser qu'il a plus agis par opportunisme , que par réel altruisme. Pour moi, l'ambiguité du personnage se joue plus tard.
    De plus, Jaime a bien juré fidélité au Roi et non au Royaume, il fait partie de la garde rapproché du roi , et doit le défendre lui et ses intérêt , coûte que coûte. Donc, il a bien trahi son serment.

    Personnellement, j'aime beaucoup le personnage de Cercei, même si tout le monde la déteste. Je l'apprécie en tant que figure féminine. C'est une femme qui sait qu'elle est rabaissée, elle livre ses batailles dans un monde d'homme à sa manière. Elle est très cynique. La scène qui la dévoile le mieux, c'est lorsqu'elle parle à coeur ouvert avec Ned. Ned l'a sous-estime, n'a pas même pas pensé qu'elle pourrait vouloir se venger. D'ailleurs, c'est ce qu'elle lui dira : "Mais que faites vous de ma propre colère ?"

    Tywin pense que tout lui ai dû, mais tout ce qu'il a, il l'a gagné. Lorsqu'il était plus jeune, sa maison n'avait pas autant de prestige que lorsqu'il en a prit la tête. Il est impitoyable et ne recule devant rien pour le prestige de sa famille. Malheureusement, les dieux lui ont donné, des jumeaux incestueux et un nain. Tywin, a longtemps été un méchant redoutable, carré, cohérent, certes méprisable, horrible, affreux, mais imposant. C'est un peu le Poutine de la bande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas trop à propos de Jaime, personnellement, j'ai surtout trouvé que c'est les autres qui faisaient des suppositions et qui avaient des jugements sur ce qui s'est passé mais lui n'a jamais vraiment exprimé son avis là-dessus dans ce premier tome. Je vois son arrogance comme une sorte de carapace. Mais c'est possible que je m'avance sur la suite.

      Ce n'est pas que je n'aime pas Cercei, c'est juste qu'elle me met assez mal à l'aise. Je pense que c'est le genre de personne qui m'intimiderais dans la réalité et que je n'oserais jamais regarder dans les yeux.

      J'aime bien ta comparaison entre Poutine et Tywin... x)

      Supprimer
  4. Pour Robert Baratheon , je suis désolée, mais il a vraiment mené la bataille, Il a tué Rhaegar de ses mains (enfin de sa masse plutôt) et il a été tout le long de la guerre sur le champ de bataille à conduire ses troupes, il dit d'ailleurs qu'il est plus facile et plus distrayant de conquérir le trône que de le conserver. Robert n'a peut être pas l'étoffe d'un roi , mais du prestige, il en a eut. C'est avant tout un homme brisé par la mort de la femme qu'il aimait. Il a fait la guerre pour elle, à la base, et elle est morte. Lui même ne veut pas gouverner, c'est pour ça qu'il demande à des gens qu'il estime compétent de le faire pour lui. Bien que je n'aime pas Robert, je ne le qualifierait pas de honte x)

    Joffrey, je pense que tout le monde est d'accord pour dire, que même si dans le premier tome, on ne voit pas tout de suite (sauf à la fin, et encore, on peut se dire que c'est plus par égo que par cruauté qu'il tue Ned Stark) il est incroyablement relou. et Bipolaire. UN coup, il est galant avec Sansa, et un coup, il est horrible. je trouve que ça introduit bien le personnage. Il a sa vraie nature, et celle qu'il montre pour satisfaire sa mère.,

    Je trouve que Renly a raison de vouloir prendre le trône de Fer. C'est calculateur, mais il ne veut pas que Stannis, son frère un peu psycorigide et légèrement ...autoritaire, prenne le pouvoir, et il ne veut pas non plus le laisser aux Lannister. et comme tu l'as dit, Robert ne se préoccupe pas de sa famille, pourquoi Renly s’attarderait sur son sort ?
    Pour le Khal et son peuple, je pense que même si on "respecte les règles" je ne suis pas sûre que le fait de violer les femmes des peuples qu'ils soumettent (alors qu'ils ne leur ont rien fait) puissent être qualifier de juste. Même si elle est présentée comme une autre culture, je ne pense pas qu'au nom de la culture, on puisse tout tolérer. L'aspect de la violence, de la soumission chez les Dotkrakis (comme chez les gens de Westeros) est quelque chose que je déteste fondamentalement. Ce que j'ai bien aimé chez le Khal, c'est qu'il soit assez sensible aux propos de sa femme pour empêcher ses hommes de commettre ses viols. Ce qui lui coûtera, avec une suite d’événements, la vie.

    Je rajouterais que j'aime beaucoup les personnages de Littlefinger et de Varys , qui sont pour moi aussi importants que les autres, même s'ils n'appartiennent pas à une grande famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui certes il a tué Rhaegar mais il n'a pas tuer le roi de base. Et il a eut du prestige mais "au jour d'aujourd'hui" il n'en a plus du tout. Il n'est limite même plus respecter.

      Oui Renly a sans doute raison de vouloir prendre le trône oui mais c'est juste que je le trouve un peu trop désinvolte et nonchalant.

      Oui pour le coup ils ont autant de "crimes" que le peuple de Westoeros, chacun a ses mauvais côtés. Personnellement aussi, je suis contre l'esclavagisme des autres peuples ainsi que le fait de piller et de violer les peuples des adversaires vaincus. Mais c'est juste que j'ai apprécié le fait que, justement, le Khal finit par écouter sa femme, il n'est pas si fermé d'esprit que cela.

      Oui c'est vrai que j'ai oublié de mentionner Littlefinger et Varys qui ont tout de même une assez grande importance.

      Supprimer
  5. Dans le premier tome, le point de vue de Ned a été mon préféré, car c'était l'histoire principale. Je l'ai trouvé vraiment bien. Le fait qu'il découvre le secret des lannister, qu'il assemble les pièces du puzzle.
    Ensuite, j'ai beaucoup aimé le point de vue de Danerys, son intrigue avance à un bon rythme.
    J'ai bien aimé le point de vue de Arya et de Sansa également.
    En fait, j'ai moins aimé le point de vue de Tyrion lorsqu'il est à la porte de la lune, et celui de Catelyn.
    Quant à celui de Bran et de Jon, j'ai bien aimé. Surtout celui de Jon, puisque c'est le moment, où justement, tout parait encore normal, où les personnages commencent leur initiation.

    RépondreSupprimer